L’assemblée générale

Tous les ans, le Comité Régional Guadeloupe de Canoë Kayak (CRGCK) réunit ses membres conformément à ses statuts.

L’assemblée Générale a lieu le 1er vendredi du mois de mars, avant celle de notre fédération (F.F.C.K.) ou notre président représente la région Guadeloupe.
Elle permet à tous les licenciés de se retrouver autour du bureau du CRGCK, d’écouter et d’approuver les compte-rendus, d’élire la partie renouvelable du comité directeur, pour terminer par un moment de convivialité.

 

Retrouvez ci-dessous les dossiers des dernières A.G. du Comité Régional Guadeloupe de Canoë Kayak :

Le dossier de l’Assemblée Générale de 2013 (fichier de 2 Mo)
Le dossier de l’Assemblée Générale de 2014 (fichier de 2,5 Mo)
Le dossier de l’Assemblée Générale de 2015 (fichier de 9,3 Mo)
Le dossier de l’Assemblée Générale de 2016 (fichier de 6,2 Mo)
Le dossier de l’Assemblée Générale de 2017 (fichier de 3,4 Mo)
..
..

Le paracanoë : kezako ?

Le paracanoë est un handisport dérivé du canoë-kayak pratiqué par les personnes avec handicap physique ou sensoriel.

(Sur la photo, le podium du Marathon de le Rivière Salée 2017 (MRS) dans la catégorie paracanoë).

Le paracanoë en Guadeloupe  (cliquer sur le raccoon à droite)

 

 

Plus d’infos sur le site de la F.F.C.K. et sur Wikipedia.

Le kayak polo : kezako ?

Le kayak polo est le sport collectif à la pagaie !

Des équipes de 5 poloïstes s’affrontent sur un terrain de 30 à 40 mètres de long. Le but est suspendu au dessus de l’eau.
Il s’agit maintenant de trouver ses partenaires en maîtrisant son embarcation et de marquer des buts ! Attention, contact interdit avec la pagaie mais pas avec les mains, on peut même pousser son adversaire à l’eau ! L’esquimautage est fréquent.

Le kayak polo est ludique, accessible et formateur.

 

Plus d’infos sur le site de la F.F.C.K. et sur Wikipedia,

L’Ocean Racing : kezako ?

Littéralement, la course en mer …

En surf ski, kayak  » sit on top  » et auto videur (pas de pont, les jambes sont à l’air libre), le pagayeur s’élance à l’assaut de la houle pour parcourir de longue distance à des vitesses dépassant les 20km/h au surf !
Dès lors, la mer devient un terrain de jeu sans limite.

L’océan racing se pratique également debout sur une planche avec une pagaie simple : le Stand Up Paddle (SUP).
L’équilibre devient plus compliqué mais l’impression de marcher sur l’eau est unique.
L’activité connaît en Guadeloupe et dans le monde un essor incroyable depuis quelques années.

La pirogue, décliné de 1 à 6 places, cette coque à balancier a permis au peuple de l’Océanie la colonisation de toute les îles du Pacifique.
Son balancier appelé hama lui confère une stabilité remarquable.
L’Outrigger est la version hawaïenne de cette histoire avec un gouvernail et une position d’assise à fleur de pont.

La Guadeloupe un paradis de la glisse salée !

 

Plus d’infos sur le site de la F.F.C.K.

La course en ligne : kezako ?

La course en ligne (CEL) est une discipline olympique.

Elle se pratique sur des plans d’eau calme avec des bateaux très effilés mais également très instables, en canoë ou en kayak, seul, à 2 et même à 4.
Pour les épreuves de vitesse, on aménage des lignes d’eau matérialisant les couloirs de course.

En Guadeloupe, il existe un bassin de course en ligne à Lauricisque (Pointe à Pitre) avec un éclairage pour la pratique nocturne.

 

Plus d’infos sur le site de la F.F.C.K. et sur Wikipedia,